Saint Rémy sur Durolles

Rate this item
(0 votes)

2015triathlonstremy
Retour aux affaires triathlétiques...
 
Dimanche 31 mai, après presque 2ans de parenthèse trail, je me retrouve dans un parc à vélo d’une épreuve de triathlon. La dernière fois que je m’étais aligné sur un triathlon c’était en septembre 2013 et j’avais fini l’épreuve dans une ambulance suite à une lourde chute en vélo.
Bref, au programme de ce jour un format longue distance avec 2,5km de natation – 80km de vélo et 20km de course à pied. Et cela se passe à St Remy sur Durolles dans le Puy de Dôme, un petit village dans la région des bois noirs non loin de Thiers (entre St Etienne et Clermont). Cette course fait d’ailleurs office de championnat régional longue distance d’Auvergne. La partie vélo est très « vallonnée » voire montagneuse, la course à pied présente aussi un peu de dénivelé, il n’y a finalement que la natation qui soit plate… Arrivé le matin de la course après une escale chez ma soeur, je retrouve 3 potes du club, dont 2 sympathisants B2T, Jackot et RV. Le 3ème Larron, JP, fait son baptême du triathlon. Il a pris sa licence cette année dans l’objectif de faire le triathlon d’Embrun. Il est un peu stressé car la partie natation lui fait un peu peur. Heureusement, le nombre de participants à cette épreuve n’est pas trop important et la « bagarre » dans l’eau devrait être assez faible.

Je suis tout de suite mis dans l’ambiance triathlon, celle que je n’aime pas, avec l’arbitre principal qui prend son air méchant et suspicieux pour nous dérouler une liste longue comme le bras des choses entrainant disqualification ou prison (et oui c’est comme ça qu’on appelle en triathlon l’endroit où on doit s’arrêter lorsqu’on n’a pas respecté certaines règles… No comment). Heureusement que c’est un sport génial parce que tout cette mise en scène me fait vomir !
Le départ est donné à 11h. J’appréhendai un peu la mise à l’eau car même s’il y eu quelques belles journées, les nuits restaient fraiches et je craignais une température aquatique en dessous de 15°C. Il n’en fut rien, pas de sensation de froid. Niveau natation, les sensations sont moyennes avec des baisses de régime fréquentes. Obliger de relancer sans cesse. J’essaye de faire l’effort pour rester au contact du premier groupe mais c’est peine perdue. Je le vois s’éloigner. Derrière moi un nageur me suit et profite de l’aspiration (et oui ça marche bien aussi en natation). Il me chatouillera les pieds sur l’ensemble du parcours. Je sors pas super content des sensations mais j’apprends avec un peu de surprise que je suis 5ème. Ma transition natation – vélo est à revoir, beaucoup trop longue, si bien qu’à la sortie du parc je suis 8ème. J’essaye de partir assez vite. Mes cuisses et mes poumons me ramèneront à la raison. Après une brève montée, on attaque une longue dégringolade sur une route dans un état pitoyable, jonchée de trous et de graviers. Je ne suis pas à l’aise, mais il y a pire que moi puisque je rattrape 4 concurrents. A la fin de la descente je me fais proprement enrhumer par un bolide en vélo sorti de nulle part. Il s’agit du futur vainqueur de l’épreuve. Impressionnant. Dans la longue ascension qui suit je trouve un rythme, certes pas très élevé mais qui me convient bien. Je perds du terrain sur ceux qui sont devant moi, mais je creuse quand même un peu l’écart avec mes poursuivants. Bref je suis tout seul dans mon effort et ça me va bien. Passage au plan d’eau et c’est reparti pour la même boucle. La descente se fait plus en confiance, et la montée plus fatigué. Au final je boucle le parcours vélo en 2h40 et 1h20 à chaque tour. Régulier c’est bien. Au départ de la course à pied on m’annonce que je suis 5ème avec 15min de retard sur le 1er et 12min sur le 4ème. Petit coup au moral car j’avais bien l’intention de profiter de la course à pied pour me rapprocher du podium, mais 12min… quand même. Bon je pars malgré tout sur un bon rythme car si devant c’est réglé, derrière le suivant n’est pas si loin. Je réussis là aussi à être régulier sur les 2 tours, sans trop me mettre dans le rouge mais en gardant le plus de rythme possible. Finalement je reprendrai 9min au 4ème… insuffisant. 5ème en 4h49.

Mélange de satisfaction, car après 2ans sans compétitions et avec un kilométrage en vélo insuffisant c’est pas mal, les sensations à pied étaient bonnes.
Mais aussi un peu de déception de ne pas avoir pu appuyer plus fort sur les pédales et rivaliser un peu plus avec ceux qui étaient devant. Jackot, RV et JP arriveront ensuite dans cet ordre. JP aura eu du mal à enchainer les 3 disciplines. Il nous fera bien rigoler à l’arrivée en pestant que ce sport était un truc de malade et que c’était bien trop dur… mais il a bien-sûr qu’une envie c’est d’y retourner. On est tous pareil !

Par contre au triathlon on est généreux et à St Rémy sur Durolles, le podium possède 5 boites, je suis donc invité à rester pour fêter ça. Joli panier garni en récompense.
Vivement la suite...

 

Commentaires  

#2 Clo 10-06-2015 18:37
C'est moi qui est gardé le panier garni...sauf la bière!
Citer
#1 Greg 10-06-2015 14:25
Par contre, j'ai l'impression que tu as oublié d'enlever tes lunettes de natation pour la course à pied... 8)
Citer