Défi Vellave Monistrol

Rate this item
(1 Vote)

2015defivellave
Défi Vellave 2015
 
Pour moi ce fut une belle course et un très bon moment ; il faisait un temps magnifique, le paysage était superbe dominant la vallée de la Loire, le parcours était roulant, assez facile, tantôt sur de grands chemins, tantôt sur de petites sentes serpentant dans la forêt.

Et puis dans ce genre de manifestation, on rencontre d’anciens élèves, d’anciens collègues, des voisins, des connaissances diverses, tout un petit monde sympathique qui écume les courses régionales.

Nous avons couru un moment avec Nath et Marc, mon vieux complice de footing, puis chacun a pris son rythme pour finir à 2 ou 3 minutes les uns des autres.
Mais je voudrais revenir sur la notion de classement et en démontrer toute la relativité.
Si l’on s’en tient au résultat brut, sec, je suis donc 301° ( sur 433 ) : honorable sans plus ! si l’on ne tient compte que des hommes, je passe à la 244° place, c’est déjà un peu mieux ; si maintenant on ne s’occupe que de ma catégorie (V3M) me voici catapulté à la 16° place, c’est alors nettement mieux.
Mais on peut aussi imaginer d’autres classements. Si l’on ne tient compte que des concurrents nés avant moi, je frise le podium avec la 4° place ; autrement dit il n’y a devant moi que 3 coureurs plus âgés.

Allons encore plus loin. Si l’on classe tous les participants nés en 1948, alors là, je suis 1° ; pour la bonne raison que – sauf erreur de ma part – je suis tout seul ! Fastoche !
Et pour finir, puisque l’on imagine tout, si j’étais une femme ( V3F ) je serais aussi premier (ou première).

Vous voyez, c’est un peu comme dans les sondages, on peut faire dire beaucoup de choses aux chiffres et l’on se console en citant celui qui nous arrange le plus. Exemple : « j’ai fini premier (*) »

En tout cas je souhaite à tout le monde de pouvoir courir dans des conditions comme celles du défi vellave et ce, jusqu’à 66 ans et plus encore. Vive la course à pied !
 
André


(*) des concurrents nés en 1948
 



Un beau défi pour un début de saison

Cette course qui jouit d’une belle réputation et qui se déroule juste à côté de chez les parents de Nath me faisait bien envie.
Même si enquiller 42km et surtout 2000m D+ dès le début du mois de mars peut être un peu effrayant. Je profite aussi de l’effet B2T puisque je sais que notre team sera encore bien représenté avec Nath, mon père et son pote Marc sur le parcours 10km. Arrivé sur place la veille pour retirer les dossards, je croise un ancien copain du Lycée qui fait partie de l’organisation. Il me décrit le parcours un peu comme quand je veux effrayer les enfants en leur parlant du grand méchant loup… (non, en fait je fais jamais ça sinon je dois me lever en pleine nuit pour éteindre les cauchemars…) un truc de fou : toute la difficulté est concentrée sur les 25 derniers kilomètres avec un enchainement continu de montées raides et de descentes techniques. Bon… je préviens Nath que je serai certainement un peu en retard pour l’heure du repas.

Dimanche matin le fond de l’air est bien frais mais le soleil ne va pas tarder de se montrer. Les conditions sont idéales pour passer une matinée à crapahuter dans les sentiers. Le départ est donné à 8h30. Il y a un joli plateau de bons coureurs régionaux. Je me dis que cela va surement partir à fond avec des gazelles pareilles, mais ils ont certainement eu les même infos que moi et le départ se fait tranquille mais alors vraiment très tranquille. C’est la première fois de ma vie que j’ai l’occasion de papoter un peu avec d’autres coureurs sur les 2 premiers kilomètres d’une course, tout en restant dans le groupe de tête.
Puis, petit à petit, les positions commencent à se dessiner. Je laisse partir un groupe de 6 coureurs et reste à une allure convenable avec un autre coureur. On attaque ensemble les vraies difficultés et mon copain ne m’avait pas menti… c’est très chaud, avec en plat de résistance une montée de 900m de long pour laquelle on prend pratiquement 300m D+. Il m’a fallu près d’un quart d’heure pour faire ces « #{[&@§ ! » (sic) de 900m… Le contrecoup est quasi immédiat avec un bon coup de mou autour du 30ème km. Il me faudra bien 4km pour me remettre à l’endroit et finalement rattraper ceux qui avaient osé profiter de cette petite faiblesse pour me dépasser. Je finis en 4h01 à la 8ème place au scratch. 1er V1 (mais j’hésite à l’annoncer après la théorie de la relativité revisitée et détaillée par André !). Comme mon classement par catégorie me permet de monter sur le podium, j’attends sagement les remises de prix. Comme d’habitude ça prend du temps et j’arrive chez les parents de Nath à l’heure du café… heureusement j’avais prévenu.

Bref, très belle épreuve, très difficile pour un début de saison. Comme je le disais à un ami, j’avais certainement l’endurance pour tenir une telle distance mais pas un tel dénivelé…

Pour finir, après l’épisode énigmatique des dents de Dédé à la montée de Chambles, nouvelle petite question : à votre avis, pourquoi Nath s’est elle parée de lunettes de soleil qu’elle prend soin de bien porter sur le bout de son nez ? Ce qui lui donne un look unique ! (cf photos).

MaX

 

Commentaires  

#3 Jipé 26-03-2015 11:21
Dieux des boués de dieux des boués! Le niveau des comptes rendus devient de plus en plus corsé !!! J'avoue ne pas avoir tout pigé à propos des lentilles de Zorro... Par contre j'ai bien suivi le cours d'André sur la relativité et si j'ai bien compris dorénavant on écrit: e=b²t. Einstein tire un peu plus la langue maintenant.... Allez, des bravos aux performeurs et des bises exponentielles à tous! 8)
Citer
#2 Pierrick 16-03-2015 11:31
Pour les lunettes, c'est simple. Nath a perdu sa lentille de contact juste avant le départ. Elle a donc demandé les clefs de voiture d'André dans laquelle Max avait laissé un double de clefs de leur propre voiture. Après avoir cherché sa voiture un bon moment, car garée par Max à l'aube, avant sa course, Nath y a trouvé sa paire de lunettes de soleil avec la correction adaptée à sa vue... paire de lunettes qu'elle avait mise dans cette voiture pour ne pas oublier de l'apporter chez l'opticien le lendemain. En effet, en jouant à Zorro la veille, Fantin avait pris les lunettes de Nath en guise de masque et celles-ci se sont abîmées lors d'un duel épique avec le sergent Garcia'nouk = branches des lunettes écartées d'où lunettes au bout du nez !!! Simple comme énigme, non ??? :-* :-* :-* Grand Bravo à tous les 4...
Citer
#1 MaN 15-03-2015 19:25
Bravo à vous quatre! Belle journée, bien ensoleillée, pour un quatuor B2T inédit, en compagnie de Marc. Bravo Max pour cette grosse perf, à l'inoxydable tonton André, et à Nath, visiblement affûtée comme un sabre, qui jouait à domicile ce jour-là. (...) En ce qui concerne la nouvelle énigme des lunettes, à part la peu probable hypothèse d'une mauvaise rhinoplastie qui aurait occasionné la chute d'une prothèse nasale (à l'instar des chicots du beau-père), je vois pas... Peut-être par peur de perdre son look de prof en s'affichant trop sportive? Pour passer incognito sur ses terres natales?
Citer