Coursières hivernales

Rate this item
(0 votes)

2015coursieres
D'emblée dans le vif du sujet! 
 
Dimanche 11 janvier, nous voici au rendez-vous de ce trail qui est en train de prendre une place importante dans le calendrier de la région. Pour preuve, les inscriptions sont closes plus de quinze jours avant la course et près de 500 personnes ont dû être invitées à s’y prendre plus tôt l’année prochaine. A une date où les conditions climatiques peuvent refroidir les envies de foulées campagnardes, regrouper 1300 personnes est un joli succès (500 sur le 30km et 800 sur le 15km). Bravo donc aux organisateurs!

Il est toujours difficile de savoir quel est l’état de forme début janvier, après une petite coupure post saintélyon et des vacances de Noël toujours un peu festives.
Me suis-je assez reposé ? Trop reposé ?
Bref, l’objectif ici est de profiter pleinement des jolis sentiers de la région, de revoir mes oncles et tantes adorés qui font partie des bénévoles et de l’organisation, de partager des moments toujours précieux avec Man, et aussi de se mettre un peu au carton, car y’a rien de tel qu’une belle matinée de débauche d’énergie pour lancer la saison 2015.

Le temps est plutôt hivernal à St Martin en ce dimanche à 8h, aussi bien dans le ciel que dans nos cœurs. Après les vilains épisodes de la semaine, l’atmosphère semble un peu moins festive mais peut être plus chaleureuse. Il pleut un peu, pas loin de la neige et il fait un vent glacial. Tous les coureurs sont chaudement habillés. J’hésite à partir en coupe-vent car je sais que la machine va rapidement monter en température, mais s’il se met à pleuvoir franchement, le simple Tee shirt risque d’être léger. Par sagesse, je décide de le garder. L’allure au départ n’est pas excessivement rapide, je reste au contact des premières places. Au bout de 3km environ, le rythme accélère un peu et 4 coureurs prennent la poudre d’escampette. Je reste avec 4 autres coureurs. Je vais osciller durant toute la course entre la 5ème et 8ème place. Et finalement alors que je parviens à distancer mes 3 compagnons, ce sont finalement 2 autres coureurs revenus de l’arrière qui me rattraperont sur la seconde partie de la course et que je finirai par laisser filer sur les derniers kilomètres. Je ne pouvais pas faire mieux que cette 7ème place et 1er Vétéran1. C’est déjà pas si mal. Les chemins étaient saturés debout et il était parfois de difficile de rester de boue. J’ai finalement difficilement supporté mon coupe-vent jusqu’au ravito de St André la côte. Je l’ai alors donné à Nanou et Jean-Paul qui étaient présents pour assurer le service. La table était bien dressée, dommage j’étais un peu pressé, je n’ai pas pris le temps de m’attarder. A l’arrivée j’ai retrouvé Man et Z qui ont couru sur le 15km. Z avait parait-il des ailes ce jour-là. Man s’en est bien sorti malgré des lombaires qui sifflent un peu. J’ai également pu discuter avec Yves et Joëlle. Bref un après-course comme je les aime.

Encore bravo et merci aux organisateurs pour le parcours tout nouveau et bien réussi, pour leurs encouragements, pour les petites attentions. Ils prennent le temps de discuter avec les coureurs, une petite tape sur l’épaule, un mot de félicitation. C’est très sympa ! Et cette année le grand show était à « St Mart’ » avec un animateur et une sono endiablés. J’ai eu le droit à mon petit moment de postérité en montant sur la plus haute marche du podium en catégorie V1. Le temps de remercier Jordane et son équipe et je ne tarde pas trop car Man et Alice m’attendent Grande Rue pour un repas d’après course et pour ensuite aller claquer une bise à notre très chère Mère Grand.
 
Max


audrey_atosCôté coulisses... 
 
La présence de nombreux membres du B2T sur cette manifestation côté coureurs et côté bénévoles m’incite à prendre mon crayon pour vous immerger dans les coulisses de cette course phare des Monts du Lyonnais.
6h30, arrivée à la salle des sports de St-Mart’, les membres et les bénévoles d’ATOS, l’association organisatrice, sont tous là. Tout est bien orchestré, chacun a son rôle et sait ce qu’il a à faire.

Après un bon cappucino, je suis d’attaque pour rejoindre le stand cadeau et accueillir avec mes compères le millier de coureurs avant leur départ afin de leur remettre un t-shirt à l’effigie des coursières ou un buff. « Un quoi ? », telle a été la question de certains coureurs aux yeux ébahis dans lesquels on pouvait lire l’inquiétude : qu’est-ce qu’ils veulent que je fasse avec un « bœuf »! De rapides démonstrations suffisent à rassurer les quelques ébahis ou mal réveillés.

Puis je file au départ. Les coureurs sont regroupés massivement au centre de St-Mart’ et écoutent le briefing du speaker, qui est d’ailleurs au top. Si vous cherchiez Charlie ce matin là dans la foule, vous l’auriez vu partout : elle, lui, nous, eux... Coureurs, spectateurs, bénévoles... On était tous Charlie ce matin là.

Les applaudissements retentissent pendant une minute en hommage aux victimes des attentats perpétrés dans la semaine. Ça donne la chair de poule. L’un des membres du B2T, Manu, aurait même veillé tard la veille pour confectionner cette belle banderole affichée près de l’arche.
Le top départ est donné, j’ouvre les premiers mètres de la course en VTT aux côtés de Jo. Les coureurs s’élancent. Ça part vite. Il ne faut donc pas trainer pour rejoindre le gymnase et apporter de l’aide au ravitaillement de l’arrivée.

Le premier du 15 km arrive déjà. 1h02. Bravo. Et après le flot d’arrivants se gonfle de plus en plus.
Puis j’entraperçois dans la marée de coureurs, quelques équipiers du B2T qui sont arrivés et puis Max sur le podium. Bravo à tous les coureurs de la team que j’avais croisés sur le trail de St-Héand .
Un autre moment fort sur ce trail, la présence des résidents de l’ Olivier à l’arrivée. ATOS c’est aussi la solidarité puisque chaque année un partenariat est mis en place avec des personnes handicapées.
Coup de chapeau aux participants et à l’organisateur ATOS.
Rendez-vous peut-être sur une prochaine course (et ben oui ça donne envie de courir tout ça mais il faut s’entraîner!).
Enfin, je remercie le B2T de m’avoir laissé user de mon « droit de crayon » sur ce site en tant que sympathisante !
 
Audrey

 

Commentaires  

#4 Z 19-01-2015 21:02
C'est bon de courir près de chez soi: on connait la plupart des chemins, on salue pas mal de gens (coureurs, spectateurs, bénévoles) et la famille et les potes sont sur la ligne d'arrivée. Belle matinée!!! rdv en mai pour de nouvelles aventures fagotières (sans la boue), avec départ en Pelaudie 8)
Citer
#3 PIERRICK 16-01-2015 21:02
Et oui... beaucoup de regrets de ne pas avoir été de la fête... d'autant plus quand je lis le compte-rendu et visionne la vidéo (au passage, bravo Jordane !) et les magnifiques photos. Que de belles images en ce dimanche 11 Janvier 2015 historique... Pour moi, la condition était effectivement trop juste en ce tout début d'année, mais la saison ne fait que débuter !
Citer
#2 B2T 16-01-2015 11:02
# B2T est CHARLIE :-|
Citer
#1 MaN 16-01-2015 11:02
Pour clore une semaine noire, marquée par la connerie humaine, une belle matinée à St Mart' avec du Besace à tous les coins de rues et de ravito. Bravo aux orgas, une fois de plus. Le Z qui s'envole, Max toujours aux premières places, des têtes connues un peu partout, c'est cool. Et puis finir avec Marc et Martine autour de Mamy, c'était avoir la Besace-attitude jusqu'au bout :-) . Pensée pour cousin Pierrot qui a bien rongé son frein (et devait bien trépigner pour ne pas braver l'interdit médical), en attendant la prochaine échéance!
Citer