Les foulées de Crossey

Rate this item
(0 votes)
crossey2014
Et le team s'agrandit encore et encore... 

St Etienne de Crossey, petit village de l’Isère sur les contreforts de la chartreuse, organisait en ce 12 octobre 2014 ses 29èmes foulées de Crossey. Cette manifestation est organisée par le Sou des écoles et a comme particularité de proposer des courses pour tout le monde de 3 à 99 ans (et plus…).

Au programme, des courses pour enfants de 500m, 1km, 1,5km, 2,5km, 3,2km. Pour les autres (ado et adultes) : 8km, 15km, 28km (uniquement adultes).

Cette manifestation est devenue au fil des années un incontournable des courses dans la région, certainement grâce à sa convivialité.

Cette année nous avons décidé de venir en force, puisqu’il est prévu que Lison, Fantin et Anouk courent dans leur catégorie d’âge, tandis que je suis engagé sur le 28km avec 1000mD+. On avait même envisagé que Nath puisse courir avec une amie sur le parcours 8km, mais ça rendait tout de suite plus compliqué la logistique. Il faut savoir que Nath a repris dare-dare la course à pied et se positionne comme une future membre du team ! Ca sera pour une prochaine fois.

Les courses enfants sont prévues en fin de matinée tandis que le 28km part à 8h30. Avec une seule voiture à notre disposition, c’est donc en vélo, frontale sur le casque et affaires de courses dans le sac à dos que je rejoins le village de départ. Ces 45minutes de pédalage auront eu l’avantage de me réveiller musculairement et j’arrive déjà bien chaud au milieu de coureurs qui sortent endormis de leurs voitures. Je retrouve là-bas pleins de copains mais pas mes 3 potes habituels. Jackot fait du VTT au Roc d’azur, RV fait un triathlon à Cassis (auquel j’avais prévu de participer mais qui était déjà complet au moment de m’inscrire) et enfin Steph au repos forcé à cause d’un tendon douloureux. Petit échauffement tranquille, beaucoup de papotage et à 8h30 tout le monde s’élance (125 coureurs pour être exact). Dès la première grosse montée, après 2km environ, un coureur prend ses distances, on ne le reverra plus. Derrière un petit groupe de 5 coureurs se forme. Je suis en tête de ce groupe. Je le resterai un bon moment, personne n’étant décidé à prendre quelque relais. Au moins je monte à un rythme qui me convient. Au sommet, nous ne sommes plus que 3, mais les 2 retardataires nous rejoindrons dans la descente suivante. Le terrain est très gras, on s’en met plein les chaussures et les mollets mais personnellement je trouve ça assez marrant. Au début, on évite les flaques de boue de peur de se salir et une fois qu’on a mis malencontreusement le pied dedans, on peut s’en donner à cœur joie ! En bas de la descente, personne n’a encore voulu le relayer, je repars donc pour une seconde montée assez raide. Un coureur se décide enfin à passer et à accélérer franchement. Je le suis, puis le laisse finalement prendre ses distances. Seul un autre coureur m’a suivi. Nous ne perdons jamais de vue le fuyard et juste avant la grande descente du parcours, nous le rattrapons. Le coureur qui était avec moi, passe alors devant pour effectuer une jolie descente sur un chemin assez technique. Je perds quelques mètres mais reste là encore à distance raisonnable, tandis que l’ancien fuyard a finalement décroché. A 8km de l’arrivée, nous repartons dans les bois pour une dernière partie escarpée. Le coureur devant ne relâche pas son effort, tandis que je commence à être limite. Je le laisse filer pour terminer au mieux. Seul, je retrouve un rythme qui me convient bien. Les 2 derniers kilomètres sont plats, moitié en chemin, moitié sur bitume. Je me retourne pour me rendre compte que personne ne suit, même au loin. Voilà qui va me permettre d’apprécier le final. C’est bon ça. 3ème en 2h17. Content ! Le temps de féliciter les 2 premiers, de discuter un peu, retrouver Steph venu en spectateur local et Nath arrive avec nos 3 coureurs déchainés. Le site se rempli petit à petit d’enfants et cela ressemble bientôt à une énorme cour de récréation. Dans la précipitation des préparatifs, Nath a oublié de prendre l’appareil photo, tant pis. C’est d’abord au tour des enfants nés en 2003 de courir sur un circuit sur chemin, puis 2004… et ainsi de suite jusqu’à 2006. Nous les regardons courir. Fantin ne tient plus en place, Lison dit qu’elle ne veut pas courir et Anouk reste assez sereine. Pour les autres catégories d’âges (2007 à 2011) il faut changer de lieu puisque les courses se feront autour d’un stade. Le temps d’opérer le transfert, lorsque nous arrivons les courses 2009 et 2010 (Fantin) sont prêtes à partir. Nous apprenons que les 2011 (Lison) ont déjà couru… incompréhension, mauvais gestion du timing ?? peu importe, on décide de la faire courir avec le groupe de Fantin. Le départ est donné. Nath court avec Lison qui n’apprécie que modérément tout le speed engendré par ce départ un peu précipité et confus… Fantin, un brin rêveur au moment du départ, se ressaisit bien et fait une course à son allure, non sans regarder ce qui se passe autour de lui. C’est déjà l’arrivée ! Fantin est tout surpris que cela soit aussi court, tandis que Lison, accompagnée de Nath mais submergée par l’émotion suscitée par le finish de sa toute première course, fini en sanglot en réclamant son Pipa et sa Mima…. Sa détresse sera vite éteinte par une belle médaille et surtout un jus d’orange et une brioche au chocolat. Mais vite, pas le temps de souffler, c’est au tour d’Anouk de se positionner sur la ligne de départ… Pour elle le parcours est bien plus long car elle doit faire 4 fois ce qu’ont fait Fantin et Lison. Nous lui recommandons donc de ne pas partir trop vite. Elle a visiblement bien compris le message… Elle court tranquille durant toute la course, mais sans jamais s’arrêter et doublant même sur la fin quelques enfants aux ailes brulées… une belle leçon de gestion de l’effort. Elle aussi aura le droit à sa médaille.

Après ces 20minutes de folies, mais ô combien sympathiques, nous revenons sur le site principal où nous apprenons que les podiums et la remise des prix viennent de se terminer… ils l’ont fait durant les courses des enfants…, tant pis pour le podium, je récupère quand même un joli petit trophée (une petite chouette en terre cuite) ainsi qu’un sac de sport et des vêtements techniques de chez Rossignol. Il est 13h, il est grand temps de redescendre à la maison car la journée n’est pas terminée. Après le sport, un peu de culture avec une visite à la casemate de Grenoble pour une expo dans le cadre de la fête de la science.
Bref, encore une bien belle journée !

 

Commentaires  

#3 Jipé 17-10-2014 14:36
Une belle petite tribu nous démontrant qu'il n'y a pas que les trophées en terre cuite qui sont 'chouette' ! Beau podium ! Bravo et bises à tous!
Citer
#2 Pierrick 14-10-2014 15:35
Ouahhh... quelle journée ! quel rythme ! J'ai attrapé des courbatures suite à la lecture de compte-rendu. Un grand bravo à toi Max pour ce nouveau podium et aussi à tes 3 loulous qui courent dans tes traces... Le B2T vient, en l'espace d'un WE, de diminuer très nettement sa moyenne d'âge ! Cool...
Citer
#1 MaN 13-10-2014 10:46
Bravo à tous, quel beau parterre de dossards... ne manque plus que Nath, qui s'affûte discrètement en attendant son heure. Crossey, la bien nommée.
Citer