Grand Duc, l'avant-course...

Rate this item
(0 votes)
grandduc2014
Ca sent le hibou!

Dimanche 29 juin matin à 5h je prendrai le départ à St Pierre d’Entremont de l’Ultra trail du grand-duc de Chartreuse, 25ème édition. Autant dire que cette épreuve a de la bouteille. Au programme 85km et 4800mD+. 1000 concurrents en formule solo, relai à 2 ou relai à 5. Il y a un savoureux mélange d’excitation de participer à une telle course et d’appréhension car je sais qu’il va y avoir des moments difficiles qu’il faudra gérer au mieux. En même temps cela va passer tellement vite, les paysages si particuliers et si splendides de la Chartreuse seront un décor unique pour cette longue escapade. Ce genre de distance est encore un peu nouveau pour moi, je ne l’ai fait qu’une fois, il y a 2 ans dans le Vercors. La notion de course est là aussi très différente de ce qu’on a l’habitude de faire. En règle générale, derrière le mot course se cache la notion de « le plus vite possible », ici c’est plutôt la notion de « le plus longtemps possible ». Arriver à courir le plus longtemps possible, garder la concentration (et le moral) le plus longtemps possible, gérer son alimentation et son hydratation le plus longtemps possible. Bref ne jamais s’enflammer, mais ne pas s’endormir non plus. Plus qu’une course, il s’agit donc d’un challenge, d’un défi.

Pourquoi s’engager dans ce genre d’aventure ? C’est vrai ça, on peut se poser la question. Je me la pose de temps en temps et à chaque fois me revient à l’esprit la phrase que mon pote Mario m’avait dit un jour quand on faisait de longues sorties vélo en prévision des longs triathlons : « le sport, ça ne rajoute certainement pas des années à la vie, mais ça donne de la vie aux années ». S’amuser, s’éclater, se faire plaisir dans un endroit splendide comme le massif de la Chartreuse, finalement y’a pire…Et puis comme on ne sait pas de quoi demain sera fait, autant en profiter aujourd’hui.

Ces évènements sont toujours des bons moments de fête, de convivialité. 3 potes seront aussi au départ. Même si chacun ira à son rythme, je penserai à eux, on partagera forcément les mêmes émotions. Et puis il y a aussi le public qui nous encourage dans les villages qu’on traverse. Par exemple l’organisation invite les accompagnants à pique-niquer et faire la fête au sommet de la pointe de la Gorgeat que nous devrons gravir. Il y aura aussi des animations sur l’écologie en montagne, de l’initiation à l’escalade, bref une belle fête. Et comme cet évènement est bien rodé, il est possible, comme pour la saintéLyon de suivre la course en live, balise GPS sur les premiers coureurs, webcam à certains points du parcours.

Pour l’heure, bien dormir et faire le plein d’énergie sont les mots d’ordre.

A dimanche soir pour les premières impressions !

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir