Raidlight Chartreuse

Rate this item
(0 votes)

 

raidlight
Trail Raidlight à St Pierre de Chartreuse: jusqu'au bout... ou PRESQUE !
 
Traditionnellement pour le week end de la pentecôte, toute la famille Besace opère une transhumance à St Remy de Provence. Cette année, avec notre petite Anouk et son bras en écharpe on se dit que le long trajet en voiture et le mode camping ne seront pas adaptés. On reste donc sagement à la maison. Il va falloir s’occuper… en deux clics je m’inscris donc au trail de St Pierre de chartreuse sur le parcours 42km avec 2600mD+. Une semaine après les coursières, l’objectif est d’aller renouer avec les profils montagneux. Si les jambes sont de bonne humeur, j’essayerai de me mêler à la bagarre, mais ce n’est clairement pas le but n°1.

Le départ est donné dimanche matin à 8h. Il fait froid en montagne (2° à St Pierre) avec en prime un petit vent bien vivifiant. RV et Lolo sont sur la ligne de départ. La veille avec Nath et les enfants nous sommes allés faire un délicieux et copieux resto italien… pas exactement ce qui est recommandé avant une course, mais bon, déroger aux règles ne fait pas de mal non plus de temps en temps. Bref c’est parti pour un parcours assez sélectif avec notamment le passage au sommet de Chamechaude. Je pars tranquille avec 5 autres coureurs. 3 d’entre eux prennent assez rapidement le large. Le dernier décroche progressivement si bien qu’après 6 ou 7km je suis seul. Ah oui j’avais oublié de dire qu’avec la grosse semaine de pluie qui s’est abattue sur la chartreuse les chemins sont boueux. Mais alors vraiment très boueux. Et ça durera pratiquement toute la course. De quoi rajouter un peu de difficulté à ce parcours. La première descente est assez technique. Il y a beaucoup de racines mais je n’ai pas les ailes donc prudence absolue. S’en suit une longue et raide montée dans laquelle j’essaye de mettre pas mal de rythme. Et ça paye puisque je recolle au 3 coureurs. On est maintenant 4 en tête au moment de franchir le col de Ayes puis le col du coq. Dans le sentier single qui suit, je réalise une belle pirouette, et ne dois mon salut qu’à un arbre sur le côté auquel je me suis agrippé. Belle frayeur ! Cela permet à 2 coureurs de se faire la belle, le 3ème reste sagement derrière moi. Alors qu’on attaque les premières rampes de Chamechaude un autre coureur revient de l’arrière. On papote un peu. Il vient de Chamonix et semble bien à l’aise sur ce terrain de jeu. Je le suis un petit moment puis me décide à le laisser filer, on n’est pas encore à mi parcours et je ne veux pas (et ne peux pas) me mettre trop dans le rouge. Je rattrape malgré tout un des fugitifs de tout à l’heure si bien que je fais l’ascension de Chamechaude en 3ème position. Cette ascension est magique, parfois dans le brouillard, parfois dans la neige, tout le sommet est dans le givre. Chose assez originale, arrivé au sommet, on pointe, on fait demi-tour et on croise les autres coureurs. Ce qui nous permet d’évaluer les écarts. La longue descente prend fin au col de porte. Dès les premières pentes de la Pinéa, je rattrape celui qui était en tête depuis le début mais qui accuse visiblement le coup. Je le double et il ne reste plus que le coureur de Chamonix devant. L’écart est d’environ 1minute. Après être passé au pied de la pinéa, on rejoint le Charmant Som.

Dans la descente qui doit nous ramener à St Pierre,je suis surpris car je ne vois aucune balise. Pourtant sur ce sentier en balcon, il n’y a aucun moyen de passer ailleurs. Je me dis donc que les organisateurs ont naturellement relâché le balisage, irréprochable jusqu’à présent. Dans toute la descente il n’y a plus aucune balise, je commence à me dire que je me suis trompé de chemin à un moment donné. De toutes façons je suis maintenant trop bas pour tout remonter donc je continue en espérant revoir dans quelques temps de balises. Après avoir avalé pas mal de m D- je vois en contre bas du petit sentier sur lequel je suis, un sentier forestière bien plus large. Cette grosse artère va forcément me ramener sur le bon chemin. Je sors donc de mon single pour la rejoindre. Arrivé à un croisement, toujours rien. Faut-il prendre à droite ou à gauche ??? j’opte pour la droite, ça me semble plus cohérent.
J’arrive ensuite dans un hameau. Je pense le reconnaitre ainsi qu’un chemin qui s’enfonce dans la forêt, je le prends mais au bout de 5-6min je dois me rendre à l’évidence, ça ne mène nulle part. Je retourne donc au hameau et prends la route goudronnée. Je trouve ensuite un sentier qui a été emprunté par des coureurs. C’est facile à voir avec la boue bien brassée. Je décide de le prendre car ça doit être le parcours du 12 ou 21km. Mais à un nouveau croisement avec une route, il n’y a toujours pas de balise. Nouvelle même question, gauche ou droite ?? Je prends la partie qui descend et me retrouve sur la grande route entre le col de porte et St Pierre. J’en ai un peu marre, ça fait un moment que je tourne, je ne sais plus où je suis par rapport au parcours. J’abdique et je rentre en footing, sur 6km environ, par la route jusqu’au village.

Arrivé sur la ligne, par honnêteté je ne passe pas sur le détecteur de puce pour ne pas semer la zizanie dans leur classement. Et j’informe l’organisateur de ma mésaventure. J’apprends que le parcours a été saboté et débalisé depuis le Charmant Som. Ce tronçon avait déjà été débalisé la veille et les organisateurs avaient dû le rebaliser en urgence. J’étais donc sur le bon chemin et si je n’avais pas rejoint ce grand chemin forestier j’aurai vraisemblablement retrouvé des balises. Je suis bien sûr très déçu. Visiblement certaines personnes ne doivent pas souhaiter que cette course se déroule correctement. C’est vraiment navrant pour les organisateurs car leur course est sabotée. Il fait froid, je n’ai pas envie de palabrer. La p’tite famille m’attend dans la vallée, là où il fait un peu plus doux. Je file sans même prendre le temps de me changer.

Je suis biensûr un peu déçu du dénouement de cette course, mais pour moi ça restera une belle sortie montagne d’environ 45km pour 5h, ce qui était l’objectif n°1.
Les jambes étaient finalement pas si mal. La prochaine fois, je prends un GPS !

  

 

 

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir