Foulée verte de Marlhes

Rate this item
(1 Vote)

 

marlhes
La foulée verte de Marlhes
 
Une fois n'est pas coutume, c'est en mode totale improvisation que je décide de m'octroyer une petite sortie ligérienne ce samedi 24 septembre…

A l'évocation avec l'ami Laurent de son échéance urbaine pour le prochain "Run-in-Lyon" -projet fort louable par ailleurs-, il me vient aussitôt une poussée d'urticaire et je sens qu'il me faut immédiatement une dose de chlorophylle, de la mousse et du lychen, de la résine sur des aiguilles de pin.

Aussi, c'est en toute logique que je débarque, avec l'organisation complice d'Alice, dans la bourgade de Marlhes, fief de Marcellin Champagnat (figure locale chère à Papy Nono;), pour se décrasser les cuissots sur le parcours estampillé "Parc Naturel du Pilat" et annoncé assez roulant.
Notons au passage que la "foulée verte" de Marlhes, autrefois appelée "course nature", fut l'une des pionnières nationales en matière de trail-running (qui ne portait pas encore ce nom-là).
Je tiens cette information de source très sûre : un connaisseur averti en la personne de Marc, l'habituel binôme de tonton André, un habitué de l'évènement de la première heure. J'ai le plaisir de le retrouver aux abords du départ, accompagné de Stéphanie: la dernière fois que nous nous croisions ainsi, c'était à l'occasion de la course des Alpilles, à St Rémy de Provence, sous un soleil de plomb, pour une autre rencontre estivale, elle-aussi "traditionnelle".

Je suis aligné sur les 21 km, tandis que lesdits sympathiques sympathisants prennent le départ du 12km.
Le départ est donné sous un soleil radieux et dans une ambiance bon enfant, après la course des jeunes à travers le village.

Très vite, je sens que je vais regretter la séance de sprint de l'entraînement de mercredi, orchestré par Eric, tortionnaire du TCML de cette semaine. Il avait prévenu que la séance risquait de laisser de se faire sentir au niveau des ischios, et le départ de ce jour me rappelle à son bon souvenir.

Je profite néanmoins du cadre idéal, conforme à mes espérances (sous-bois, prairies, petit chemin qui sent la noisette, etc), pour décrasser tout çà sur un rythme satisfaisant. Je double et me fais doubler par une petite bande de concurrents avec qui on s'amuse de faire ainsi le yoyo… Peu de difficultés majeures, tout se passe sans encombres. Je suis toujours assez vigilant sur mes appuis, je teste de nouvelles chaussures, bannis depuis quelques temps mes semelles ortho, et je me satisfais que ma tendinite (TFL) chronique me laisse enfin tranquille. J'apprécie cette liberté nouvelle et je touche du bois.

Comme pour les sorties des WE précédents, les derniers hectomètres sont difficiles. "Les cuissots sifflent" (pour reprendre l'expression de Max), mais bon, on est venus pour ça. Je me jure quand même de lever le pied à l'entraînement, à l'avenir, aux abords de telles échéances, aussi modestes soient-elles.
Sur la ligne d'arrivée, je retrouve Marc et Stéphanie, frais comme des gardons, qui étudient le style des nombreux concurrents qui n'auront pas su suivre leur rythme. Marc a parcouru les 12 bornes, sans son compagnon habituel (retenu sur l'orga du Tri de Paladru concommittent), à près de 10km/h, et termine à une place très honorable.
Stéphanie, comme à son habitude, "cartonne" en s'octroyant la seconde place du podium féminin.
Pour ma part, malgré un finish très poussif, je me satisfait tout à fait de cette 28ème place qu'un chrono sans doute un peu flatteur annonce à 11,4 de moyenne, dans un cadre naturel qui gagne définitivement à être connu.
Le temps d'un cliché épique devant l'église St Saturnin (note touristique), je rejoins Alice et les enfants pour terminer ce beau WE ensoleillé.

All is well.

 

 

 

Commentaires  

#7 MaN 27-09-2016 20:29
Une photo "vintage" des collants fluo?
Citer
#6 MaX 27-09-2016 19:10
En outre, je tire mon chapeau bien bas au Couzin Man pour son bel enchaînement. Ca commence à faire des bornes tout ça. je sens que l'automne va être actif en prévision d'une Saintexpress, plus express que jamais.
Citer
#5 MaX 27-09-2016 19:07
La foulée verte de Marlhes, magnifique ! Mon père et marcounet étaient déjà des éditions des années 80 - 90, à l'époque où les collants violets et jaunes fluo leur allaient si bien. Pour dire s'il s'agit d'un vieux binôme de running !
Ce dimanche effectivement, "petit footing" avec mon père, mais quand on fait les montées allure seuil dynamique, les descentes actives et le plat tout en relance, je n'appelle pas ça "petit footing". Encore un mois et mon père sera chaud comme la braise pour les templiers !
Citer
#4 André 25-09-2016 20:22
Très heureux de cette rencontre B2T et sympathisants
Bravo à tous pour vos performances.
Pour que Marc ne prenne pas trop d'avance sur moi dans notre préparation des Templiers j'ai fait dimanche matin un petit footing bien bosselé avec Maxou autour de chez lui.
Citer
#3 Man 25-09-2016 18:41
Oui mon Z, j'avais hésité entre le cageot du dimanche chez Platon, j'ai opté pour la bouteille de jus du samedi. Et oui, la Saintexpress en ligne de mire, évidemment...
Citer
#2 Z 25-09-2016 18:29
Ce message salue les trois sorties susmentionnées:
Content de voir que tu reviens à tes premières amours, partenaire, et pas qu'un peu!!! ça sent la Saintexpress à plein nez cette affaire.
Je viens pour ma part de courir 35 km et 1200D+ autour de St Martin La Plaine pour remporter…
un cageot de pommes!
Citer
#1 Marcounet 25-09-2016 17:15
Et en plus, tu as le temps de prendre des photos ! Mais c'est vrai, ce fut un bel après-midi. La préparation pour le 19 km des templiers a commencé. Notre objectif avec "tonton André", mon siamois : finir avant la tombée de la nuit. Par prudence, nous emmènerons la frontale.
Citer