Les lieues foréziennes de Bonson

Rate this item
(1 Vote)

 

bonson
« Lieues Foréziennes », armistice au pas de course
 
En ce 11 novembre, la clique de Bonson fait chauffer ses cuivres dans le petit square et les drapeaux se hissent le long des mâts.
A Bonson, commune hors du temps, foin des habitudes métriques! on calcule encore les distances en lieues…
Il en faudra parcourir 3 (soit 10,6 kilomètres), pour espérer franchir la ligne d'arrivée.

Avant le départ, je retrouve, parmi le gros millier de coureurs ayant répondu présent, Amélie qui cherche André.
Quelques minutes plus tard, je retrouve, avec le même plaisir, André -qui cherche Amélie. Comme d'hab', tonton André joue à domicile et ces "Foulées Foréziennes" sont un RDV qu'il n'a pas beaucoup manqué (seule la naissance de Colin, à cette même date, prit historiquement le dessus sur l'évènement).

Exercice atypique que celui de la course en troupeau, à allure constante, sur du plat et de l'asphalte exclusivement.
Je ne sais pas comment m'évaluer et je vise avec un peu trop d'optimisme la barre des 45 minutes.
Tonton André, quant à lui, s'était un jour promis d'arrêter quand la barrière de l'heure serait atteinte. Malheureusement, cette frontière symbolique avait été dépassée lors de sa dernière participation. Mais comme il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, le voilà qui revient avec la ferme intention d'en découdre sans plus se fixer de tels ultimatums.

Je termine, quant à moi, péniblement, en 46 minutes sans histoire, voyant s'égrener, inexorables, les secondes durant l'interminable retour sous l'arche.
Moins de 10 minutes plus tard, alors que la pluie commence à tomber sur Bonson, je vois débouler une Amélie écarlate mais satisfaite de son beau chrono, encouragée par Greg, Mima, quelques amis et les kids (en fait, Robin en écrase trop dans sa poussette pour encourager qui que soit).
André conjure le sort et ses vaines prédictions en explosant son temps de l'an passé, en 58 minutes. Le voilà regonflé à bloc pour une bonne décennie.
On se claque une bise, on fait un selfie, et on se donne rendez-vous dans deux jours : l'anniversaire B2T à St Héand, autre date-clef dans nos agendas ligériens.
Dans le lointain, des gerbes tricolores sont déposées au pied des monuments, au (bon)son du clairon.

 

 

 

Commentaires  

#1 joannin martine 25-01-2017 21:26
beau trio de Besace sur la ligne d'arrivée.
Quelle frite !
bravo à vous
Martine
Citer