Milotrail

Rate this item
(3 votes)

 

milotrail
Villechenève : le Milotrail
 
Le Challenge des Monts du Lyonnais, comme sont nom l'indique, se déroule dans notre région.
La première étape en avait été la version longue des coursières hivernales (30km) en janvier dernier. Depuis, l'idée de nous engager dans les différentes courses du challenge a fait son chemin (!).

Seconde étape de ce petit championnat qui en comptera sept, au total, sur l'année : Villechenève et son "Milotrail"… 20km réputés assez roulants, et sous un soleil printanier, que j'aborde en solo (l'ami Z ayant dû satisfaire à ses obligations familiales et judostiques).

Petit problème de préparation : au-delà des sorties de la semaine, encore endolories après le trail de dimanche dernier, c'est au sortir de la séance de natation du vendredi que je me laisse embringuer dans la sortie vélo "TCML" prévue pour le lendemain (à la météo prometteuse).
Samedi après-midi, donc, 75km de vélo à vive allure dans nos campagnes (en fait de vive allure, il s'agit de l'allure "pépère" de mes comparses du TCML, qui rajouteront encore quelques dizaines de kilomètres après que leur aie faussé compagnie, de guerre lasse, pour rentrer prématurément au bercail).

Prétextant l'économie physique, j'entends quelques colibets et également, un adage qui semble partagé par tous : "tu cours demain? pas grave!, le vélo CA NE LAISSE PAS DE TRACES!"

Aujourd'hui, donc, je m'inscris en faux: si j'en juge par la pesanteur de mes guibolles sur les chemins de Villechenève, la sensation d'avoir des mollets en bois et des cuisses en plomb, je puis l'affirmer: le vélo laisse des traces.

Ca ne m'a pas empêché de profiter du beau petit parcours (du fait des récentes tempêtes et des arbres déracinés, les 20 km seront finalement composés de 2x la boucle prévue pour les concurrents du 10km), et d'échanger un peu avec les membres du team des Coursières, venus en nombre, dont le sympathique Georges Goutagny (cf photo) dont j'emboitai le pas pour ne plus le lâcher jusqu'à l'arrivée, au milieu du podium féminin (une habitude statistique), en un peu moins d'1 h54. Chrono assez modeste, avec des signaux un peu négatifs de partout.

Les sensations furent donc particulièrement moyennes, dommage…
Pas grave, on lorgne déjà sur la prochaine étape, qui n'est qu'au mois de juin. Vélo la veille s'abstenir.

  

 

 

Read 726 times

Commentaires  

#1 Z 16-03-2017 12:37
Quid du cumul des mandats M Richard? la double casquette B2T/TCML rappelle la marionnette de Marie-Jo Pérec aux Guignols.
Dommage pour le troncage coursif, la 2eme partie sur les crêtes était bien jolie.
Big up au Team des Coursières dont je porterai sous peu les couleurs
Citer